Les vacas

LUNDI 21 Mai

Plusieurs fois dans la semaine je me suis dit qu’il fallait que je vous donne des nouvelles, mais à chaque fois c’était trop tard ou je faisait autre chose, ou…
Alors, où en étais-je ?
Ce week-end fut chargé.
Les vacas sont arrivés (des voiliers traditionnels polynésiens), magnifiques, 7 vacas dont les équipages viennent en majorité du Pacifique : les Néo-zélandais, les Fidjiens, les Cookiens, Tahitiens, etc… qui font le tour du Pacifique depuis 2 ans et demi pour transmettre des messages sur l’environnement, l’état des lieux de l’océan etc.
Il y a donc eu des cérémonies, des danses, des hakas, des rencontres…
J’ai visité un de ces vacas, visite guidée par un maori de l’équipage néo-zélandais, et c’est vraiment quelque chose ! Ça m’a tellement fait de l’effet que je vais me renseigner pour m’inscrire au club de voile…
J’ai assisté (et failli participé!) à une compétition de paddling (double canöe à 12 place), et ça aussi ça m’a donné envie de m’y inscrire ! Bref, je vais voguer au fil de l’eau cette année !
Et j’ai passé ma première véritable soirée, avec des locaux, des membres des équipages des vacas, bref des maoris de tout horizon, sur une terrasse sur la plage, au bord du lagon, le ciel débordant d’étoiles…. et de la musique en live (percussions de toute sorte)
J’en ai sais un petit peu plus sur leur histoire, la signification des tatouages, des hakas……
et le lendemain…. premier jours de boulot au restaurant ! Et oui, parce que je vais faire un mi-temps dans un resto sur la plage pour m’arrondir les fins de mois tant que je n’ai pas trop de cours… ah, restauration, quand tu nous tiens !
Attention, maintenant je sais faire la mousse de lait parfaite, sans bulle, des cappuccinos ! Et oui, toute une technique !

Sinon la vie est vraiment agréable ici.
Je n’ai pas entendu un seul bruit de klaxon depuis mon arrivée, pas un seul immeuble, les enfants vont pieds-nus à l’école, les femmes se mettent des fleurs dans les cheveux (les hommes aussi d’ailleurs), les gens enterrent leurs morts autour de leurs maisons, les tombes font partie du paysage mais cela n’a rien de glauque, et  l’océan nous berce où que l’on soit…

Je suis toujours débordée dans mon travail mais ça va, ça me plaît, donc c’est un plaisir.
Je vais d’ailleurs me remettre à bosser, ici c’est le matin…

à très bientôt et des bisous!

Commentaires:

Une Réponse à “Les vacas”

  1. tima
    tima écrit:

    je t’aime!! merci de nous emmener avec toi……quel plaisir de te lire ma

    chérie d’amour !!!!!
    bonjour à tous !!!!!!
    je t’embrasse tres fort +encore

Laisser un commentaire

«
»